Samuel Nzé n’est plus président du Comité de normalisation de la FGT

LIBREVILLE (Equateur) – Peu convaincue de la gestion de Samuel Nzé à la tête du Comité de normalisation, la Fédération internationale de taekwondo a mis fin à son contrat, a-t-on appris mercredi 12 décembre dernier à Akanda, du Comité national olympique (Cno).

Depuis plus d’un an à la tête du Comité de normalisation de la Fédération gabonaise de taekwondo (Fgt), Samuel Nzé n’a pas pu ramener l’ordre et la sérénité au sein de cette Fédération, qui est secouée par des crises incessantes. Il a été limogé par Gen Ahmed Fouty, vice-président de la World Taekwondo (WTA) et président de la World Taekwondo Federation (WTAF), dans une correspondance datée du 26 novembre dernier et rendue publique par le président du Cno, Léon-Louis Folquet. 

«J’aimerais vous informer que Gen Ahmed Fouty, vice-présenté de la WTA et président de la WTAF, a décidé de mettre fin à votre contrat en tant que président exécutif du comité de normalisation», déclare Gen Ahmed Fouty dans cette correspondance.

Toujours dans la même correspondance, le Cno de Léon-Louis Folquet, a été désigné par la Fédération internationale de taekwondo, pour gérer le Comité de normalisation. Dans un délai relativement court, le Cno à la mission de ramener l’ordre au sein de la Fédération et relancer les activités du taekwondo au Gabon.

«Dès que nous avons été saisis par la fédération internationale, nous nous sommes mis au travail pour élaborer un plan d’actions efficace qui permettra de relancer le taekwondo avec l’organisation de nouvelles élections au sein des ligues et à la fédération», a expliqué M. Folquet, avant d’ajouter «Nous allons faire un travail d’identification à Libreville et à l’intérieur du pays dans l’optique de recenser les ligues et les clubs qui répondent aux normes juridiques».

Rappelons que le taekwondo gabonais a obtenu sa première médaille olympique en 2012.

James RHANDAL 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre Newsletter

équateur

GRATUIT
VOIR