Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Tué de quatre coups de poignard à cause d’une femme

LIBREVILLE (Equateur) – Edwin Absalom Okoudji, un jeune gabonais de 21 ans, a été tué dans la nuit du 27 au 28 juin dernier à Owendo, au cours d’une risque avec Guy Phely Tapoyo, le présumé meurtrier âgé de 21 ans. Une femme serait la cause du drame.

 

Des meurtres commis par des jeunes gabonais dont l’âge varie entre 18 et 25 ans, ce cessent de prendre des proportions inquiétantes. En effet, il ne se passe plus deux semaines au Gabon, sans qu’on enregistre la mort des adolescents ou des meurtres commis par ces derniers avec des armes blanches. Le dernier fait en date, est celui du jeune Guy Phely Tapoyo, un jeune gabonais de 21 ans, vivant au quartier Akournam, dans la commune d’Owendo.

 

Ce jeune homme qui est connu sous le pseudonyme de ‘’Shata Wale’’, a tué à l’arme blanche, dans la nuit de jeudi 27 au vendredi 28 juin dernier, Edwin Absalom Okoudji, un jeune gabonais du même âge. Poignardée de quatre coups de couteau, la victime a succombé à ses blessures. Selon les témoins, une fille serait à l’origine de la dispute qui a entrainé la mort du jeune Edwin.

 

Toujours d’après les témoins du meurtre, les faits se sont déroulés aux environs de 1 heure du matin, dans un bar au quartier Alénakiri d’Owendo. Le jeune Guy Phely Tapoyo qui est vendeur de poissons, se rend dans un bar accompagné de ses amis dont sa petite amie, afin de se distraire après une longue journée de travail. A leur arrivée, le groupe d’amis occupe l’espace et commande de quoi boire.

 

Après plusieurs bouteilles de bières bien fraiches, Guy Phely est très excité. L’alcool n’est pas l’unique responsable de son état, nous confie un ami de la victime. Le jeune homme aurait également consommé des drogues, notamment le fameux kobolo. Non loin de là, apprend-on, se trouve la victime, qui est également accompagnée de quelques amis. Le regard fixé sur la petite amie de ‘’Shata Wale’’, il semble lui faire des avances. Tapoyo qui suit la communication non verbale qui se déroule sous ses yeux, entre sa petite amie et Edwin Absalom Okoudji, décide de réagir.

 

D’un bond il se lève, et fonce vers la victime. Aussitôt une dispute éclate entre les deux jeunes qui se provoquent mutuellement. Il ne faut surtout pas perdre la face devant cette belle demoiselle qui les observe. Sous l’emprise des kobolos, confient les témoins du meurtre, Guy Phely Tapoyo va sortir une arme blanche (couteau), et l’enfoncer à quatre reprises dans la poitrine d’Edwin Absalom Okoudji, qui mourra.

 

Après son forfait, ‘’Shata Wale ‘’ prendra la fuite, avant d’être rattrapé le lendemain par les éléments de la police judiciaire.

 

 

James RHANDAL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre Newsletter

équateur

GRATUIT
VOIR