Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Les corrupteurs et corrompus dans le viseur de Félix Tshisekedi

LIBREVILLE (Equateur) – Le président de la République démocratique du Congo (RDC), Félix Tshisekedi, a réaffirmé le jeudi 11 juillet dernier à Kiempinski Fleuve Congo Hôtel, lors de la 1ère édition de la Journée africaine de lutte contre la corruption, sa détermination de mettre hors d’état de nuire tous les intouchables corrupteurs et corrompus du pays, rapporte le journal en ligne ‘’Le Potentiel’’.

 

« J’insiste sur l’approche répressive pour lancer ainsi un message fort contre les intouchables corrupteurs et corrompus d’hier et d’aujourd’hui. Sous mon mandat, ces intouchables sont appelés à la reconversion par la stricte observation de la loi. En conséquence, dans un avenir proche, je vais signer et déposer les instruments de ratification de la Convention de l’Union Africaine sur la prévention et la lutte contre la corruption. Cette ratification permettra à la RDC de récupérer les avoirs et les produits des transactions de la corruption disséminées dans les paradis fiscaux au détriment du bien-être social du peuple congolais », a déclaré le président de la RDC, Félix Antoine Tshisekedi à l’occasion de la  1ère édition de la Journée africaine de lutte contre la corruption célébrée sous le thème ‘’Vers l’élaboration d’une position africaine commune sur le recouvrement des avoirs’’.

 

A travers cette déclaration, explique le journal ‘’Le Potentiel’’, Félix Antoine Tshisekedi réitéré son indéfectible engagement à lutter avec hargne et sans relâche, contre la corruption et les actes infractionnels,  en l’occurrence la concussion, le détournement des deniers publics, le favoritisme et le clientélisme. « Dans notre pays, la corruption est un phénomène qu’on ne présente plus. Elle se présente sous des formes multiples. Elle touche de nombreux secteurs, qu’ils soient publics ou privés. La diversité de la corruption renvoie d’une part à la petite corruption qui touche le citoyen lambda dans son quotidien, et d’autre part, à la grande corruption qui est celle qui s’insinue au sein même des structures étatiques, même au plus haut niveau de l’État », a déploré le Chef de l’État congolais.

 

Dans son allocution, poursuit ‘’Le Potentiel’’, le président de la RDC a annoncé une série de mesures qu’il compte prendre pour endiguer ce fléau. « Sur le plan institutionnel, je vous informe de la création, au sein de mon cabinet, d’un service spécialisé dénommé Coordination pour le changement des mentalités qui aura, entre autres missions, d’assurer la prévention, la sensibilisation, la lutte contre toutes sortes d’antivaleurs…. Il est certes difficile, mais non impossible d’arriver à une génération sans corruption. Il suffit d’y croire et d’y travailler, main dans la main pour son éradication à tous les niveaux », a-t-il soutenu.

 

D’après le journal ‘’Le Potentiel’’ la RDC perd chaque année environ 15 milliards USD à la suite de la corruption, alors que son budget national oscille autour de 5 milliards USD.

 

 

Levi NGOMA

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre Newsletter

équateur

GRATUIT
VOIR