RCA: Le gouvernement annonce le début du démantèlement des bases et barrières illégales des groupes armés

LIBREVILLE (Equateur) – Le gouvernement centrafricain a annoncé le jeudi 11 juillet dernier à Bangui, la restitution par les groupes armés qui contrôlent près de 80% du territoire centrafricain, des nombreuses bases et barrières éparpillées dans le pays, qui assurent jusqu’ici à  ces groupes l’essentiel de leurs revenus, rapporte le journaldebangui.com. Une opération prévue par l’accord de paix de Khartoum.

 

« Ils n’y vont pas timidement. Vous savez que la mise en place du premier gouvernement a été contestée, nous sommes repartis à  Addis-Abeba et par consensus, nous avons mis en place le gouvernement actuel. Maintenant nous sommes dans la dynamique donc c’est parti pour la restitution des bâtiments administratifs et le démantèlement des barrières », a confié le ministre de la sécurité publique, Henri Wanzet.

 

Le groupe Révolution et justice (RV) basé dans le Nord-Ouest, suivi des 3R du général Sidiki Abbas, sont les premiers à  avoir répondu à  ce programme, apprend-on du journaldebangui.com, qui précise par ailleurs, que le ministre de la sécurité a aussi annoncé qu’il allait participer, cette fois dans le sud-est du pays, au démantèlement de bases et barrières de l’UPC, comme promis par le groupe dirigé par Ali Darassa.

 

L’UPC qui a déjà restitué une base et de bâtiments depuis samedi dernier, invite les autres partis à suivre son exemple. « C’est un pas que l’UPC fait aujourd’hui. Il y a bien d’autres partenaires qui sont concernés par la mise en œuvre de l’accord. Et l’UPC espère bien que ces partenaires pourront aussi faire quelques pas. Ensemble on compte vraiment avancer positivement, pas après pas jusqu’à  ce qu’on arrive à  la mise en œuvre totale de l’accord politique pour la paix et la réconciliation en RCA », a soutenu Ali Moussa, porte-parole de l’UPC.

 

 

Levi NGOMA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre Newsletter

équateur

GRATUIT
VOIR