ZES-NKOK : Le gouvernement va réduire les taxes pour attirer davantage des investisseurs

LIBREVILLE (Equateur) – Cette annonce a été faite le mardi 30 juillet à Ntoum, par le ministre gabonais en charge de la Promotion des investissements, Jean Fidèle Otandault, en visite à la Zone économique spéciale de Nkok.

 

« (…) J’ai cru entendre qu’il y avait des lourdeurs administratives. Donc plus que jamais, la simplification administrative est un facteur de développement économique dans notre pays. Nous allons également tout faire pour réduire les taxes, afin d’attirer d’autres investisseurs », a déclaré le ministre gabonais en charge de la Promotion des investissements, Jean Fidèle Otandault.

 

En effet, pour le membre du gouvernement, « La zone économique spéciale de Nkok est le symbole de la diversité économique gabonaise. Cette vision du Chef de l’État, Ali Bongo Ondimba, nous a permis de mieux supporter le choc pétrolier ». A ce titre, il est inconcevable que des lourdeurs administratives et le trop plein des taxes, viennent freiner cette vision du président de la République, qui a déjà permis des investissements directs étrangers de l’ordre de 220 milliards de FCFA dans la ZES-NKOK.

 

S’agissant des 220 milliards d’investissements directs étrangers, Jean Fidèle Otandault confie que le gouvernement gabonais souhaite doubler ce chiffre durant les trois prochaines années.

 

Rappelons à toutes fins utiles, que la ZES-NKOK comprend près de 4000 emplois directs créés, 40% des exportations nationales en dehors du secteur des mines et du pétrole. Hormis les 65 entreprises qui sont déjà installées, 20 autres sont en construction.

 

 

Levi NGOMA 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre Newsletter

équateur

GRATUIT
VOIR