Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Festival Gabon 9 province: le Premier ministre ouvre les portes aux passionnés de la culture

LIBREVILLE (Equateur) – Le Premier ministre, Julien Nkoghé Békalé, a ouvert ce jeudi 8 août à Libreville, les portes du Festival Gabon 9 provinces, notamment par la coupure du ruban symbolique. Ce festival qui se tient sur neuf jours au boulevard Jean-Paul 2 sis au 2ème arrondissement de Libreville, sera ponctué par la prestation de plusieurs artistes, et différents genres musicaux.

 

C’est sur dans la ruelle de l’avenue Jean-Paul 2 de Libreville, que le Premier ministre gabonais, Julien Nkoghé Békalé, a procédé à la coupure du ruban symbolique, marquant l’ouverture de la 3ème édition du Festival culturel Gabon 9 provinces. Un événement qui a entre autres objectifs,  la mise en valeur et la promotion des potentialités culturelles de chaque province.

 

Le ministre de la culture, Franck Nguéma, a rappelé le bien-fondé de cet évènement dans son laïus circonstanciel. « Le Gabon 9 provinces contribue à la découverte et à la connaissance des valeurs de nos provinces, chacune faite de son identité », a-t-il relevé, tout en précisant que le thème retenu cette année  » langues locales et jeunesse « , s’inscrit dans le cadre de la valorisation et de la promotion de notre riche patrimoine linguistique, qui se meurt et dont les jeunes doivent se réapproprier.

 

Cette ouverture du festival a été marquée par une visite des stands, par les membres du gouvernement. Des stands d’art culinaire en passant par celui de l’artisanat, et des groupes des danses traditionnelles, qui ont permis à ces derniers, d’apprécier les différentes facettes du riche patrimoine culturel du terroir, avant le début de la prestation sur le podium des artistes de la province de l’estuaire, qui étaient près d’une quarantaine.

 

Précisons que cette 3ème édition a enregistré une véritable affluence comme lors des deux précédentes éditions.

 

 

Larson KOUMBA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre Newsletter

équateur

GRATUIT
VOIR