Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Législatives partielles à Ntoum : Le président du RHM appelle les populations à sanctionner le PDG

LIBREVILLE (Equateur) – Le président du Rassemblement héritage et modernité (RHM), Alexandre Barro Chambrier, a animé un grand meeting ce vendredi 9 août à Ntoum, où il est allé soutenir Gustave Syranoh Magnanga, qui est en course au 2ème arrondissement de ladite commune contre les candidats du PDG, des SDG et du RV. Au cours de cette rencontre, il a demandé aux populations de ne pas voter pour le Parti démocratique gabonais (PDG, pouvoir), qui est la cause de la décrépitude du Gabon.

 

« Le Gabon va mal, le Gabon va très mal, et vous le vivez tous les jours. C’est dramatique, et l’arrière pays évidemment, la situation est encore plus grave. Là où il y avait des aéroports, l’herbe a poussé. Là où il y avait des hôpitaux et des plateaux techniques, il n’y a plus rien. Ni médicaments, ni personnel soignant compétent Le niveau scolaire ne fait que se détériorer, les routes c’est une catastrophe, l’eau et l’électricité en 2019 deviennent un luxe au Gabon. La précarisation des gabonaises et des gabonais avance, la pauvreté gagne du terrain, ainsi que le chômage et la misère. On n’a tellement de problème que plus rien ne marche. On se demande comment le pays tourne ? Qui est aux commandes ? », a déclaré Alexandre Barro Chambrier aux populations de Ntoum.

 

Pour le président du Rassemblement héritage et modernité (RHM), cette la situation chaotique dans laquelle se retrouve le Gabon, doit amener les populations à ne pas voter pour les candidats du Parti démocratique gabonais (PDG), et ce malgré leurs méthodes d’intimidation et d’achat des consciences. « Est-il possible de voter pour de telles personnes, qui ne pensent qu’à garder le pouvoir ? Nous sommes dans une dictature où les prisonniers politiques sont maintenus dans les geôles du pouvoir et dans des conditions difficiles. Nous avons le témoignage de ceux qui arrivent à sortir de cet enfer », a-t-il confié.

 

Concernant les législatives partielles à Ntoum, Alexandre Barro Chambrier a demandé aux populations de voter massivement ce samedi 10 août, pour le candidat du RHM, Gustave Syranoh Magnanga. Ce qui permettra à l’opposition gabonaise d’avoir un groupe parlementaire à l’Assemblée nationale, à même de défendre les intérêts des populations.

 

Pour rappel, le candidat du RHM à Ntoum, Gustave Syranoh Magnanga, est opposé aux candidats du PDG, du SDG et du RV.

 

 

James RHANDAL

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre Newsletter

équateur

GRATUIT
VOIR