Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Le recensement biométrique des agents publics débute le 1er septembre

LIBREVILLE (Equateur) – Le ministre en charge de la Fonction publique, Madeleine Berre, a annoncé ce jeudi 22 août à Libreville, le démarrage du recensement biométrique des agents publics, pour ce 1er septembre 2019.

 

C’est au sortir de sa rencontre ce jeudi 22 août à Libreville avec le président de la République, Ali Bongo Ondimba, que le ministre en charge de la Fonction publique, Madeleine Berre, a annoncé le démarrage du recensement biométrique des agents publics, pour le 1er septembre 2019.

 

« (…) Nous avons abordé également les reformes sur le Code du travail qui doivent garantir une meilleure employabilité des jeunes. Nous avons aussi évoqué d’autres sujets comme le prochain recensement biométrique qui va démarrer le 1er septembre », a déclaré le ministre Madeleine Berre.

 

Dans le cadre de la mise en œuvre de ce recensement biométrique, le membre du gouvernement avait organisé le 29 avril dernier à Libreville, une rencontre avec les secrétaires généraux (SG) et directeurs centraux des ressources humaines (DCRH) des ministères, en vue de leur présenter la méthode de travail arrêtée pour la réussite de cette opération.

A cette occasion, Mme Berre avait expliqué, que ce énième recensement était mis en œuvre dans un souci d’efficacité, de maîtrise de la masse salariale et de la performance de l’administration publique. En prélude à cette opération, l’enrôlement des agents publics avait débuté au mois de mai dernier, avec notamment la distribution des fiches d’identification, et le suivi du déploiement du matériel de recensement dans les sites retenus.

 

Pour rappel, ce recensement biométrique entre dans le cadre des mesures dites d’austérité prises en juillet 2018 par le gouvernement, et qui vise entre autres un meilleur contrôle de la masse salariale des agents publics.

 

 

Levi NGOMA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre Newsletter

équateur

GRATUIT
VOIR