Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Assemblée nationale : Faustin Boukoubi demande aux acteurs publics d’œuvrer à la préservation de la cohésion nationale

LIBREVILLE (Equateur) – Les députés gabonais ont regagné ce lundi 2 septembre à Libreville, l’hémicycle du Palais Léon Mba. Une occasion pour le président de l’Assemblée nationale, Faustin Boukoubi, d’inviter ses collègues parlementaires et autres acteurs publics du Gabon, à œuvrer pour préserver la cohésion nationale dans le pays.

 

C’est en présence du Premier ministre Julien Nkoghé Békalé, des présidents des Institutions Constitutionnelles, du Corps diplomatique et Consulaire accrédités au Gabon, que les honorables députés ont renoué ce lundi 2 septembre à Libreville, avec l’hémicycle du Palais Léon Mba, à l’occasion de l’ouverture de la seconde session ordinaire. Une cérémonie solennelle marquée notamment par le discours du président de l’Assemblée nationale, Faustin Boukoubi.

Le président de l’Assemblée nationale ….

Dans son discours de circonstance, le président Boukoubi a exprimé à ses collègues députés et aux autres acteurs publics du Gabon, la nécessité de travailler à la préservation de la cohésion nationale. « (…) Car je reste persuadé qu’en tant qu’acteurs publics, placés au sommet de l’édifice institutionnel, nous avons la responsabilité de susciter les synergies et les interactions propres à assurer la cohésion nationale dans notre pays », a-t-il déclaré.

 

Pour atteindre cet objectif noble, Faustin Boukoubi soutient qu’il revient aux parlementaires « … de faire en sorte que les pouvoirs publics et tous ceux qui les incarnent agissent de concert, afin de conférer à nos politiques publiques, l’efficacité qu’en attend la population dont les préoccupations majeures demeurent le progrès économique et le bien-être social de chacun, le renforcement de la démocratie et de l’Etat de droit, la préservation de la paix, ainsi que la consolidation de l’unité et la cohésion nationale ».

 

S’adressant aux chefs des missions diplomatiques et consulaires, ainsi qu’aux représentants des organisations internationales, le président de l’Assemblée nationale a rappelé  à ces derniers l’enjeu  de la diplomatie que le Gabon entretient avec d’autres pays, et qui vise naturellement à contribuer au raffermissement des liens amicaux entre le peuple gabonais et les autres peuples du monde, mais aussi à rentabiliser leurs investissements respectifs.

 

« Chers amis, ayez conscience que contribuer à la prospérité du Gabon, dont le potentiel est incommensurable, tout en profitant à la population gabonaise, constitue pour vos pays respectifs, un investissement rentable à court ou long termes », a-t-il souligné.

…. à ses collègues députés

Après les chefs des missions diplomatiques et consulaires, et des représentants des organisations internationales, le député de Pana dans le département de la Lombo-Bouenguidi (Ogooué-Lolo), a également mis à profit ce moment, pour encourager les leaders des confessions religieuses du Gabon à jouer davantage leurs rôles de guides spirituels, de moralisation de la société, et d’orientation de conscience, sans lesquels il serait difficile de préserver la cohésion nationale.

 

« (…) Vos rôles notamment de guides spirituels, de moralisation de la société, d’orientation de conscience, de veille à l’application de la loi, de conseil des justiciables, me paraissent déterminants pour infléchir les comportements des citoyens. (…) Je sais compter sur votre entregent à tous, pour interpeler la conscience de tout un chacun, afin que prévalent la concorde, la fraternité et la loyauté dans notre beau pays le Gabon », a-t-il martelé.

 

Peu avant de clore son propos, le président de l’Assemblée nationale, Faustin Boukoubi, est revenu sur le discours à la nation du président de la République, Ali Bongo Ondimba, à l’occasion du 59ème anniversaire de l’accession du Gabon à la souveraineté internationale. Un discours qui d’après lui, invite l’ensemble des gabonais au patriotisme sans lequel il est impossible d’aimer la Patrie, à l’unité et à la paix qui doivent être préservés pour contribuer à la prospérité du Gabon et assurer le bonheur collectif.

 

« Pour y parvenir, quoi de mieux que des concertations régulières de ceux qui agissent au nom du peuple, et la recherche permanente de consensus. C’est notre rôle conjoint d’y veiller avec une plus grande vigilance au moment où, il faut en convenir, nos valeurs fondamentales qui sont essentielles à la consolidation de la cohésion nationale et à la vitalité de notre démocratie risquent d’être mises à rude épreuve par la montée de l’individualisme, de la haine et de la calomnie, exacerbées par l’anonymat qui caractérise les réseaux sociaux, malheureusement détournés de leurs nobles missions initiales », a-t-il conclu.

 

Nonobstant l’appel à préserver la cohésion nationale, le président de la chambre basse du Parlement gabonais, a également évoqué d’autres points, notamment les six axes des préoccupations des gabonais répertoriés par les députés, au cours de leur compte-rendu parlementaire dans leurs circonscriptions électorales, ainsi que l’examen du budget 2020 qui permettra de mettre en œuvre la politique déterminée par le Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba.

 

 

Levi NGOMA  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre Newsletter

équateur

GRATUIT
VOIR