Rumeur d’hospitalisation d’Ali Bongo Ondimba à Londre : La présidence de la République dément.

LIBREVILLE (Equateur) – Deux médias étrangers, Bloomberg d’Angleterre et TGV de l’info du Cameroun, ont annoncé ce week-end, que le président gabonais, Ali Bongo Ondimba en séjour à Londre (Angleterre), serait hospitalisé après que son état de santé se soit détérioré. Une information démentie ce lundi 2 septembre à Libreville, par la présidence de la République gabonaise.

 

L’information sur l’hospitalisation à Londre (Angleterre) du président gabonais, Ali Bongo Ondimba dont l’état de santé se serait détérioré, circule depuis le week-end écoulé sur les réseaux sociaux. Une information diffusée par deux médias étrangers, notamment Bloomberg d’Angleterre et TGV de l’info du Cameroun. Si le premier cité semble évoqué une simple hospitalisation, le second en revanche parle d’un coma profond dans lequel serait plongé le président de la République du Gabon.

 

Informée, la présidence gabonaise a réagi pour démentir cette information qu’elle qualifie de fake news, de mensonge grossier et éhonté. « La Présidence de la République gabonaise dénonce un article mensonger ne reposant sur aucune information objective, l’article ne faisant que colporter des rumeurs. A aucun moment, la santé du Président ne s’est détériorée », peut-on lire sur le communiqué du Palais Rénovation.

 

Pour la présidence de la République du Gabon, Ali Bongo Ondimba est en phase de recouvrement de la plénitude de ses capacités physiques. « Par ailleurs, le président de la République n’est pas hospitalisé, comme l’indique Bloomberg de façon mensongère, mais est en séjour privé dans sa résidence londonienne où il a pris quelques jours de congé en famille », soutient-elle, avant de préciser qu’à l’occasion de ce séjour, Ali Bongo Ondimba effectue des examens médicaux de routine et poursuit normalement sa rééducation.

 

Par ailleurs, la présidence gabonaise affirme, que le Chef de l’Etat qui est aux commandes du pays, sera de retour prochainement. S’agissant des affirmations du média londonien, qui dit se fonder sur des sources anonymes, la présidence de la République envisage des poursuites judiciaires contre ce média. « Quant à l’article de Bloomberg, purement mensonger et dont on est en droit de s’interroger sur les motivations réelles, la Présidence de la République gabonaise se réserve le droit d’y donner les suites judiciaires appropriées », confie-t-elle.

 

 

Levi NGOMA

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre Newsletter

équateur

GRATUIT
VOIR