Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Rentrée politique au Gabon : Julien Nkoghé Békalé annonce la tenue d’un autre séminaire gouvernemental

LIBREVILLE (Equateur) – C’est dans une tribune libre que le Premier ministre, Julien Nkoghé Békalé, a annoncé le lundi 2 septembre dernier, la tenue dans les prochains jours, d’un deuxième séminaire gouvernemental pour dit-il, examiner les voies et moyens d’une mise en œuvre efficace et efficiente de la politique du Chef de l’Etat.

 

Le gouvernement va organiser un deuxième séminaire dans les prochains jours. L’annonce a été faite par le Premier ministre, Julien Nkoghé Békalé, le lundi 2 septembre dernier dans une Tribune libre. Le premier séminaire qui s’était tenu les 15 et 17 février dernier au Cap Estérias, dans la commune d’Akanda (Nord de Libreville), avait pour objectif de relancer l’économie et apporter des meilleures conditions d’existence aux gabonais. D’où le thème ‘’Amplifier la dynamique de transformation économique et sociale du Gabon’’.

 

Sept mois après la tenue de ce premier séminaire, il semblerait que les objectifs n’aient pas été atteints. C’est du moins ce que l’on peut penser en nous référent à l’objectif de ce deuxième séminaire gouvernemental, qui d’après le Premier ministre, consistera à examiner les voies et moyens d’une mise en œuvre ‘’efficace’’ et ‘’efficiente’’ de la politique du président gabonais. Il s’agit notamment de la lutte contre le chômage des jeunes et des séniors, l’électrification des villes et campagnes, et leur approvisionnement en eau potable, les centres médicaux de proximité et l’école, ainsi que l’agriculture, la route et l’emploi.

 

« Dans l’optique de l’application de ces instructions du président de la République, Chef de l’Etat, son Excellence Ali Bongo Ondimba, mon gouvernement va s’atteler, dès les tout prochains jours, à l’occasion de la tenue d’un Séminaire gouvernemental, à examiner les voies et moyens d’une mise en œuvre efficace et efficiente de ces mesures. Nous devons faire preuve de réactivité, de volontarisme et de détermination. Nous devons en fait radicalement changer d’approche dans la définition même de nos objectifs. De même, le gouvernement va poursuivre toutes ses actions porteuses d’une meilleure croissance afin de favoriser davantage la création d’emplois », déclare Julien Nkoghé Békalé.

 

Au cours de ce énième séminaire gouvernemental, le patron de l’administration gabonaise confie que certains secteurs seront prioritaires. C’est le cas par exemple du secteur de l’Education, celui du Logement et la Route, qui seront regardés avec minutie. Concernant le secteur Education, Julien Nkoghé Békalé a tenu à « féliciter et encourager, au nom du gouvernement de la République, le corps enseignant et administratif du primaire et du secondaire pour son engagement pour l’édification de la jeunesse gabonaise qui a permis l’aboutissement heureux de l’année scolaire 2018-2019 avec la tenue, dans les délais, des examens de fin d’année. Les enseignants et l’administration de ce secteur ont su assurer, souvent dans des conditions assez difficiles, leur service. J’apprécie hautement que chacun de ces concitoyens ait ainsi fait des concessions qui tiennent compte de l’intérêt général ».

 

Et dans l’optique d’améliorer les conditions de vie et de travail des agents publics de ce secteur, le Chef du gouvernement confie qu’il a instruit le ministre de l’Education nationale « de poursuivre les opérations liées au recrutement des enseignants ayant longtemps travaillé sans poste budgétaire. Nous disposons dorénavant de mécanismes plus efficaces pour le suivi des dossiers de ces agents publics. Un grand nombre d’entre eux est, depuis peu, en présalaire ».

 

S’agissant de la Route, le Premier ministre annonce que ce secteur va connaitre une embellie. « Les voiries urbaines sont, à cet effet, actuellement en cours de réhabilitation », soutient-il, avant de poursuivre avec le secteur de l’Habitat dont les actions en cours permettront à chaque gabonais d’accéder à la propriété immobilière. « (…) il est loisible de constater que, dans une démarche cohérente, dans une démarche constante de réflexion stratégique, la Société nationale Immobilière (SNI) et la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC) participent à la réduction du déficit que connaît ce secteur. Des efforts seront poursuivis dans ce sens pour soutenir l’ensemble des dispositifs devant permettre à nos concitoyens d’accéder à la propriété immobilière », a confié le Chef du gouvernement.

 

La décentralisation n’est pas en reste. Selon Julien Nkoghé Békalé elle sera renforcée au cours des prochains mois par son gouvernement, conformément à l’invite du Chef de l’Etat, « afin que les élus et acteurs locaux ressentent davantage et de manière effective la présence de l’Etat dans le fonctionnement des collectivités locales qui devraient avoir une plus grande capacité d’actions et d’interventions, et afin de faciliter le partage des opportunités et la réduction des inégalités entre les centres urbains et les zones rurales. Le Fonds d’Initiatives Départementales (FID) participe déjà de cette volonté du Président de la République de réduire ces inégalités et de faciliter l’accès aux services de base comme le dispensaire et tous les autres services à la personne, pour que les emplois ne se concentrent plus uniquement dans les grands centres ».

 

 

James RHANDAL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre Newsletter

équateur

GRATUIT
VOIR