Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Alexandre Désiré Tapoyo démissionne du PDG

LIBREVILLE (Equateur) – Dans un courrier daté du mardi 24 septembre 2019 et adressé au secrétaire général du Parti démocratique gabonais (PDG, Pouvoir), l’ancien ministre et président du Conseil d’administration de la Société gabonaise de transport (Sogatra), Alexandre Désiré Tapoyo, a démissionné du Parti au pouvoir pour être libre de ‘’défendre le Gabon des ombres qui se profilent à l’horizon, avec la ferme intention de détruire l’œuvre de construction nationale’’, dit-il.

 

« Le Gabon que nous avons connu et dont nous sommes fiers, terre de liberté, de justice sociale et de prospérité, est menacé par cette obscurité. J’ai toujours affirmé que si le président de la République, Chef de l’Etat, mon bien aimé et estimé grand frère Ali Bongo Ondimba, incarne la vision, moi j’incarne son engagement à cette vision. Il est temps pour moi d’obtempérer à cette profonde et ferme conviction pour un Gabon digne de ses enfants. Et pour cela, j’ai besoin de mes totales complètes libertés de ton et d’action. En d’autres termes, il me faut reprendre ma véritable et pleine dimension (une nature que vous avez toujours su lire et déceler en moi). Aussi, ai-je le regret de vous informer de ma démission du Parti démocratique gabonais et par conséquent du Conseil Municipal de Libreville dont je suis membre », déclare-t-il dans ce courrier.

 

Pour justifier sa démission, Alexandre Désiré Tapoyo explique, qu’il y a des ombres qui se profilent à l’horizon, « avec la ferme intention de détruire l’œuvre de construction nationale issue de plusieurs vies et de plusieurs générations. Tapies en chacun et autour de nous, chaque jour qui passe, elles prennent de l’assurance, et gagnent du terrain ».

 

Et ne pouvant rester passif face à cette menace, M. Tapoyo a donc décidé de quitter le Parti d’Ali Bongo Ondimba, pour défendre le Gabon et son peuple.

 

Pour rappel, le 7 août dernier, Alexandre Désiré Tapoyo avait déjà adressé un courrier au Premier ministre Julien Nkoghé Békalé, au président de l’Assemblée nationale Faustin Boukoubi et au directeur de cabinet du président de la République, Brice Laccruche Alihanga, pour les mettre en garde contre une implosion qui pourrait porter gravement atteinte au Gabon et à son peuple.

 

A sa suite, certains responsables des partis politiques de l’Opposition et de la société civile, avaient lancé le même avertissement aux tenants du Pouvoir.

 

 

Levi NGOMA

1 thought on “Alexandre Désiré Tapoyo démissionne du PDG

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre Newsletter

équateur

GRATUIT
VOIR