Le président des Sociaux démocrates gabonais (SDG) échappe à un enlèvement

LIBREVILLE (Equateur) – Le président des Sociaux démocrates gabonais (SDG, Majorité), Juste Louangou Bouyomeka, a échappé à un enlèvement dans la nuit de samedi 16 au dimanche 17 novembre dernier. Selon le porte-parole de ce parti politique proche du pouvoir, Jules Esdras Mouhouloulou, qui a fait une déclaration ce lundi 18 novembre à Libreville, un contingent d’individus lourdement armés, a fait irruption au domicile du président des SDG.

 

Le président des Sociaux démocrates gabonais (SDG, Majorité), Juste Louangou Bouyomeka, a échappé à un enlèvement dans la nuit de samedi 16 au dimanche 17 novembre dernier. D’après les explications à la presse, du porte-parole de cette formation politique proche du pouvoir en place, Jules Esdras Mouhouloulou, un groupe d’individus lourdement armés, a fait irruption au domicile du président des SDG, qui « n’a eu la vie sauve que par son absence dudit domicile au moment des faits. Absence due à un déplacement en
province, à la faveur d’un retrait de deuil »
, a-t-il confié.

Le porte-parole des SDG, Jules Esdras Mouhouloulou ….

Pour M. Mouhouloulou, cette tentative d’enlèvement pourrait avoir un lien avec la crise politique actuelle qui secoue le Gabon et les mutations actuellement encours. « Qui en veux à un tel point à M. Juste Louangou Bouyomeka? Qui sont les commanditaires et quelles étaient les intentions de ce groupe armé en débarquant de la sorte chez lui? (…). Aussi, voudrions-nous nous interroger si la crise politique actuelle dans notre pays et les mutations actuellement encours, sont devenus les vecteurs de l’insécurité grandissante et des règlements des comptes ? La loyauté et la fidélité au Chef de l’État, Son Excellence Ali Bongo Ondimba seraient-elles devenues un risque ? », s’est-il demandé.

… et les militants de cette formation politique, interpellent les plus hautes autorités

Par ailleurs, le porte-parole des SDG invite les plus hautes autorités du pays, « à se saisir très rapidement de cette situation, afin de ramener la sérénité et la quiétude dans un pays où la stupeur et l’angoisse semblent prendre le terrain ».

 

 

Levi NGOMA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre Newsletter

équateur

GRATUIT
VOIR