Nouveau remaniement du gouvernement gabonais : Brice Laccruche Alihanga, Tony Ondo Mba et Noël Mboumba virés

LIBREVILLE (Equateur) – Il s’agit d’un nouveau gouvernement avec le retour de certains anciens ministres tels que Lambert Noël Matha, en tant que ministre d’Etat en charge de l’intérieur. Un nouveau gouvernement qui voit la sortie de Brice Laccruche Alihanga, Tony Ondo Mba et Noël Mboumba, tous appartenant à l’Association des jeunes volontaires émergents (AJEV), cités dans un scandale de corruption et de blanchiment d’argent, qui a conduit à l’arrestation la semaine dernière, de plusieurs dirigeants des administrations publiques, parapubliques et d’institutions bancaires.

 

 

Le gouvernement gabonais vient d’être remanié une énième fois, ce lundi 2 décembre à Libreville. C’est le Premier ministre, Julien Nkoghé Békalé, qui a rendu public la composition de sa nouvelle équipe gouvernementale, qui voit le retour de certains anciens ministres, tels que Lambert Noël Matha en qualité de ministre d’Etat en charge de l’intérieur, Pascal Houagny Ambourouët en tant que ministre de l’Energie et des ressources hydrauliques, et Carmen Ndaot au poste de ministre de la promotion des investissements et des partenariats publics-privés, chargée de l’amélioration du climat des affaires.

 

Hormis le retour de ces têtes connues des gabonais, le nouveau gouvernement est également marquée par la sortie de Brice Laccruche Alihanga, Tony Ondo Mba et Noël Mboumba, tous appartenant à l’Association des jeunes émergents volontaires (AJEV), cités dans un scandale de corruption et de blanchiment d’argent, qui a conduit à l’arrestation la semaine dernière, de plusieurs dirigeants des administrations publiques, parapubliques et d’institutions bancaires.

 

En les sortants du gouvernement, il est évident que Julien Nkoghé Békalé veut se conformer à l’esprit d’éthique et d’exemplarité exigé aux ministres de la République. Brice Laccruche Alihanga (Suivi de la stratégie des investissements humains et des ODD), Tony Ondo Mba (Energie) et Noël Mboumba (Economie et Finances) jouissant désormais d’une très mauvaise image auprès des populations, il n’était donc plus question qu’ils restent au gouvernement.

 

Et cette éviction des trois ajéviens, aura l’avantage d’après certaines indiscrétions, de les mettre à la disposition de la justice gabonaise, afin qu’ils puissent répondre des actes qui leur seraient reprochés. Dans tous les cas, le nouveau gouvernement est composé de 4 ministres d’Etat, 19 ministres et 7 ministres délégués. D’après le Premier ministre, Julien Nkoghé Békalé, cette nouvelle équipe a pour objectif de créer une plus grande efficacité de l’action gouvernementale.

 

 

 

Levi NGOMA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre Newsletter

équateur

GRATUIT
VOIR