Gabon/Covid-19 : Le secrétaire général adjoint de la Cosyga interpelle une fois encore les travailleurs

LIBREVILLE (Equateur) – Au regard de la progression de la pandémie au Gabon, avec plus de 2800 cas confirmés positifs à la Covid-19, le secrétaire général adjoint de la Confédération syndicale gabonaise (Cosyga), Jocelyn Louis Ngoma, appelle les travailleurs au respect strict des mesures barrières, unique moyen fiable pour se protéger et protéger leurs familles.

 

La pandémie du Coronavirus (Covid-19) prend des proportions inquiétantes au Gabon. Plus de 2800 cas confirmés positifs à la Covid-19, ont été enregistrés récemment par le Comité de pilotage et de riposte (COPIL), qui ne cesse de se plaindre de l’incivisme des populations qui s’obstineraient à ne pas respecter les mesures barrières, qui sont pour l’instant l’unique moyen fiable pour se protéger contre le virus.

 

 

Fort de ce constat, le secrétaire général adjoint de la Confédération syndicale gabonaise (Cosyga), Jocelyn Louis Ngoma, a décidé une fois encore ce jeudi 3 juin, d’interpeller l’ensemble des travailleurs du Gabon. « Chers camarades, la prévalence de la pandémie du Coronavirus (Covid-19) prend des propositions inquiétantes sur l’ensemble du territoire. La cartographie des cas confirmés, publiée chaque jour par le COPIL, vient conforter notre inquiétude, et ne doit pas laisser les travailleurs indifférents. C’est pourquoi, je tire la sonnette d’alarme, pour que nous redoublions de vigilance », déclare-t-il.

 

 

Pour le patron de la plus grande et la plus ancienne centrale syndicale du Gabon, les travailleurs devraient prendre au sérieux les statistiques publiées chaque jour par le COPIL, au regard de la faible densité démographique du Gabon, moins de 2 millions d’individus. « Il y a lieu de s’arrêter sur l’analyse des différents ratios, notamment la proportion des cas positifs, de décès et des personnes guéries, par rapport à la population gabonaise, pour comprendre qu’il y a vraiment lieu de s’inquiéter au plus haut point », soutient-il.

 

 

Aussi, sachant qu’il n’existe à l’heure actuelle aucune solution définitive sur le plan médical, le SGA de la Cosyga encourage les travailleurs à se fier aux mesures de prévention, notamment les mesures barrières promulguées par le gouvernement gabonais, à qui il recommande par ailleurs, la mise en place d’une véritable politique de sensibilisations, « par des campagnes de communication tous azimuts. Et ce jusqu’à ce qu’une solution médicale définitive soit trouvée », conclut Jocelyn Louis Ngoma.

 

 

 

James RHANDAL

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre Newsletter

équateur

GRATUIT
VOIR