Gabon/Cosyga : S’achemine-t-on vers un dénouement de la crise ?

LIBREVILLE (Equateur) – Pour trouver une solution au bicéphalisme dans lequel se trouve la Confédération syndicale gabonaise (Cosyga) depuis plus d’un an, les différents antagonistes à la crise, notamment Philippe Djoula, Jocelyn Louis Ngoma et Wenceslas Mba Nguéma, auraient décidé de se retrouver la semaine prochaine autour d’un plateau télévisé, pour expliquer à l’opinion nationale et internationale, les causes réelles du bicéphalisme qui secoue la Cosyga depuis le dernier congrès électif de janvier 2019, mais surtout la solution pour ramener l’accalmie et l’ordre au sein de cette confédération syndicale, la plus ancienne du Gabon.

 

L’accalmie et l’ordre pourraient revenir au sein de la Confédération syndicale gabonaise (Cosyga) dans les prochains jours. Secouée par une crise (bicéphalisme) profonde née du dernier congrès électif de janvier 2019 et des divisions au sein du Bureau national, cette centrale syndicale qui jouit désormais d’une mauvaise image, peine à se relever. En effet, apprend-on, les antagoniste à cette crise, c’est-à-dire Philippe Djoula, Jocelyn Louis Ngoma et Wenceslas Mba Nguéma, auraient décidé de se retrouver la semaine prochaine autour d’un plateau télévisé pour expliquer à l’opinion nationale et internationale, les causes réelles des divisions au sein de la Cosyga, mais surtout la solution pour ramener l’unité et la sérénité.

 

Interrogé à ce sujet, le secrétaire général adjoint de la Cosyga, Jocelyn Louis Ngoma, a confirmé l’information. Selon lui, ce plateau télévisé est une occasion pour régler définitivement cette situation malheureuse qui prévaut actuellement au sein de la Cosyga. D’après lui, c’est l’occasion de sortir leur confédération de cette crise qui ternit son image et entrave considérablement son fonctionnement. Toutefois, s’il se dit partant pour participer à ce plateau télévisé, il marque néanmoins son scepticisme quant à la participation de Philippe Djoula à cette rencontre.

 

« Je vous le dis d’avance, si Philippe donne son accord pour participer à ce plateau télé, le jour de l’évènement il ne viendra pas, car il ne peut pas soutenir un débat.  C’est un poltron ! Chaque fois qu’il a été convoqué pour une confrontation, il a toujours fui », déclare Jocelyn Louis Ngoma d’un air moqueur.

 

Pour sa part, Wenceslas Mba Nguema qui continue de clamer haut et fort qu’il est le secrétaire général légitime de la Cosyga, se dit prêt à participer à ce plateau télévisé, qu’il a toujours sollicité pour une confrontation avec Philippe Djoula. En revanche, il pense comme Jocelyn Louis Ngoma, que M. Djoula, le secrétaire général contesté, ne participera pas à cette rencontre. « Le 24 juillet 2019, Mme le ministre du Travail a convoqué les deux tendances de la Cosyga pour faire de la lumière sur cette situation de bicéphalisme, afin de situer les responsabilités et comprendre pourquoi on en est là. Philippe Djoula a refusé cette rencontre. Et aujourd’hui, je ne vois pas Djoula accepter un débat contradictoire », a-t-il ironisé également.

 

Et pour avoir son point de vue sur sa participation au plateau télévisé prévu pour la semaine prochaine, nous avons tenté en vain de joindre Philippe Djoula. Mais d’après une source proche du Bureau national de la Cosyga, il n’est pas évident que le filleul de Martin Alini, assiste à cette rencontre. « Il ne viendra jamais à cette rencontre. Il estime qu’en tant que secrétaire général de la Cosyga, il ne rend des comptes qu’aux travailleurs affiliés à la Cosyga. Donc il ne faut pas s’attendre à le voir dans ce plateau télévisé », a confié notre source.

 

Pour rappel, le 29 janvier 2019, la Cosyga organisait son congrès électif pour élire son nouveau secrétaire général devant succéder à Martin Alini, qui a occupé ce poste durant 38 ans sans partage. Deux candidats étaient en lice : Philippe Djoula et Wenceslas Mba Nguéma. Au terme du congrès, Philippe Djoula est élu, au grand étonnement de certains responsables syndicaux et adhérents de la Cosyga, qui soutiennent qu’il ne remplit pas les conditions, conformément aux textes et règlements. Ils décident donc de quitter le congrès et d’organiser une autre élection qui portera Wenceslas Mba Nguéma comme nouveau secrétaire général de cette confédération. C’est ici que naitra le bicéphalisme au sein de la Cosyga.

 

Peu soucieux de ramener l’accalmie au sein de la plus vieille centrale syndicale du Gabon, Philippe Djoula instaurera un management autoritaire, avec pour conséquence la violation flagrante des textes et règlements dans le fonctionnement quotidien de la confédération. C’est du moins des allégations soutenues par quelques adhérents de la Cosyga. Une situation que refuseront de cautionner son secrétaire général adjoint, Jocelyn Louis Ngoma et d’autres membres de Bureau national. Alors s’installe un bras de fer entre Djoula, son adjoint et certains membres du Bureau, qui réclameront son limogeage à la tête de la Cosyga.

 

Le plateau télévisé qui est prévu la semaine prochaine, devrait être une occasion pour Philippe Djoula, Jocelyn Louis Ngoma et Wenceslas Mba Nguéma, de s’expliquer sur la situation de bicéphalisme et des divisions qui secouent la Cosyga, afin de trouver une solution qui permettra de ramener l’accalmie, l’ordre et l’unité au sein de leur organisation syndicale.

 

 

James RHANDAL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre Newsletter

équateur

GRATUIT
VOIR