Gabon/Dépénalisation de l’homosexualité : Les sénateurs disent OUI

LIBREVILLE (Equateur) – Après avoir écouté l’exposé des motifs du Premier ministre, Julien Nkoghé Békalé, la majorité des sénateurs, c’est-à-dire 59 contre 17, ont voté ce lundi 29 juin au Palais Omar Bongo Ondimba du Sénat, pour la dépénalisation de l’homosexualité au Gabon.

 

Selon les résultats du vote, 59 sénateurs ont voté pour, 17 ont voté contre, et 4 se sont abstenus. Il y a eu 3 bulletins nuls. Malgré l’opposition des confessions religieuses, les sénateurs soutenu majoritairement le projet de loi sur la dépénalisation de l’homosexualité en République gabonaise. Désormais comme l’adultère, la pratique de l’homosexualité n’est plus punie par la loi. Les homosexuels peuvent vivre librement leur union sans craindre des sanctions pénales.

 

Pour rappel, le 23 juin dernier, les députés ont voté pour la dépénalisation de l’homosexualité. Au cours du vote à l’Assemblée nationale, 48 députés ont voté pour, 24 ont voté contre, tandis que 25 ce sont abstenus. Il revient maintenant en dernier ressort, au président de la République, Ali Bongo Ondimba, de promulguer ce texte.

 

Précisons que le vote des parlementaires gabonais permet de modifier la loi n°042/2018 du 05 juillet 2019 portant Code pénal en République gabonaise, notamment sur le retrait de l’alinéa 5 de l’article 402 du Code pénal qui condamnait l’homosexualité. Cet article prévoyait une sanction pénale de  mois d’emprisonnement ferme et une amende de 5 millions de FCFA.

 

 

 

Levi NGOMA

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre Newsletter

équateur

GRATUIT
VOIR