Côte d’Ivoire : 1157 victimes de traite de personnes recensées, 74 personnes arrêtées et déférées devant les Tribunaux

LIBREVILLE (Equateur) – Dans une déclaration lue le mardi 28 juillet dernier à l’occasion de la journée internationale de la lutte contre la traite des êtres humains, le ministre ivoirien de la solidarité, de la cohésion sociale et de la lutte contre la pauvreté, Pr. Mariatou Koné, a révélé que le gouvernement est venu en aide à 1157 victimes de traite de personnes dont 490 mineurs. 74 personnes ont été interpellées et déférées devant les tribunaux depuis juillet 2019, a-t-on appris de l’Agence ivoirienne de presse (AIP).

 

 

D’après l’Agence ivoirienne de presse (AIP), le ministère de la solidarité, de la cohésion sociale et de la lutte contre la pauvreté, avec l’appui technique et financier des partenaires tels que l’Organisation internationale pour la migration (OIM), l’Office des nations unies de la lutte contre le trafic de la drogue et le crime organisé (ONUDC), et Expertise France, a pu venir en aide à 1157 victimes de traite de personnes dont 490 mineurs.

 

 

Au regard de ces chiffres, et à l’occasion de cette journée célébrée chaque 30 juillet, poursuit l’AIP, le gouvernement ivoirien appelle à une mobilisation exceptionnelle de toutes les énergies et compétences pour éradiquer ce fléau qui porte gravement atteinte à la dignité humaine. Il invite ainsi « tous à être en première ligne dans la lutte contre la traites des humain (…) Il y va de la vie de nos populations, surtout de nos jeunes pris dans l’engrenage du mirage de l’aventure migratoire », a signifié la ministre.

 

 

Selon l’ONUDUC, ajoute l’AIP, les femmes (49 %) et les filles (23 %) représentent la vaste majorité des victimes détectées de la traite d’êtres humains. L’exploitation sexuelle est la forme d’exploitation la plus courante (59 %), suivie du travail forcé (34 %). La plupart des victimes sont victimes de la traite à l’intérieur des frontières de leur pays, celles qui sont victimes de la traite à l’étranger sont déplacées vers les pays les plus riches.

 

 

Pour cette édition le thème est « engagé(e) à la cause, travailler sur la ligne de front pour mettre fin à la traite des êtres humains ».

 

 

 

Levi NGOMA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre Newsletter

équateur

GRATUIT
VOIR