Gabon/Transgabonaise : La société Meridiam annonce le démarrage des travaux de construction

LIBREVILLE (Equateur) – C’est par le biais d’un communiqué de presse, que le CEO Afrique de Meridiam et président du Conseil d’administration de la Société autoroutière du Gabon (SAG), Mathieu Peller, a annoncé le démarrage ce mois de septembre 2020, des travaux de construction de la Transgabonaise, suite à la signature du contrat de maitrise d’ouvrage.

 

 

Selon le communiqué de presse, les travaux de construction de la voirie du PK 24 au PK 105, route reliant Libreville à Franceville, seront menés sur une période de 18 mois. La construction a été confiée à l’entreprise AFCONS, leader international de l’industrie des infrastructures EPC. Une annonce qui fait suite à la signature d’un contrat entre la Société autoroutière du Gabon (SAG) et AFCONS, le jeudi 10 septembre dernier.

 

 

Toujours d’après le communiqué de presse, les travaux préliminaires de construction de la route reliant Libreville à Franceville via la RN1, la RN2, la RN3 et la RN4, seront menés suivant les trois étapes géographiques suivantes : Libreville-Alembé ; Alembé-Mikouyi (via Lalara, Koumameyong, Booué, Carrefour Leroy) ; et Mikouyi-Franceville.

 

Le CEO Afrique de Meridiam et PCA de la SAG, Mathieu Peller, répondant aux questions de la presse…

 

« La rénovation de la route reliant Libreville à Franceville permettra la fluidification des échanges et la sécurisation des trajets des personnes et des biens entre les deux grandes villes. Nous nous réjouissons du développement de cette infrastructure qui connectera les grands espaces agricoles du Gabon au reste du pays et sera à l’origine de la création de nombreux emplois », a indiqué Mathieu Peller, CEO Afrique de Meridiam et président du Conseil d’administration de la SAG.

 

 

Précisons que la Transgabonaise est la route principale qui traversera le pays d’Est en Ouest permettant de relier les grands espaces agricoles du Gabon. Cette route hautement stratégique pour le pays, se trouve actuellement dans un état de dégradation avancé ne permettant pas de se déplacer dans des conditions sécuritaires acceptables. La rénovation de cette route revêt donc une importance cruciale pour la République du Gabon en matière de circulation des biens et des personnes.

 

… après la signature du contrat en présence des autorités gabonaises

 

Et c’est dans ce contexte, que le gouvernement gabonais a concédé la conception, le financement, l’aménagement, et l’entretien de la RN1, la RN2, la RN3 et de la RN4, à la SAG au travers d’un contrat de Partenariat Public Privé. L’objectif est de réaliser plusieurs centaines de kilomètres de réaménagement en 3 ans, soit d’ici 2023. Pour cela, d’autres appels d’offres seront lancés par la SAG en concertation avec l’État, dans les mois à venir. Un tel programme d’aménagement sur 828 km au total, dynamisera l’activité du secteur de la construction au Gabon et plus globalement, de manière durable, celui de l’économie et de l’emploi à travers l’ensemble du pays.

 

 

Parlant de l’emploi, de l’économie et du social, il faut souligner que le projet de la Transgabonaise, de par son envergure constitue un vecteur de développement important pour le Gabon et permettra : La création d’environ 2000 emplois directs et indirects durant la durée des travaux. ; La fluidification des échanges commerciaux de l’arrière-pays vers la capitale et vice-versa : La sécurisation et réduction considérable de la durée du trajet pour relier une localité à une autre ; Favorisera le développement de plusieurs infrastructures et l’amélioration des conditions de vie des populations concernées.

 

 

Pour rappel, Meridiam est une société indépendante d’investissement à mission fondée en 2005 par Thierry Déau. La société est spécialisée dans le développement, le financement et la gestion de projets publics d’infrastructures, à long terme et de manière durable. Avec des bureaux à New York, Paris, Toronto, Luxembourg, Istanbul, Vienne, Addis Abeba, Dakar et Amman, Meridiam gère actuellement 7 milliards d’euros d’actifs, pour une valeur globale de plus de 55 milliards d’euros.

 

 

Le Groupe dispose de plus de 75 projets en cours de développement, en construction ou en exploitation dans 23 pays, et compte 250 collaborateurs dont 110 dans les sociétés de projet. En Afrique, Meridiam développe des projets en Côte d’Ivoire, au Sénégal, au Nigeria, au Ghana, en Mauritanie, au Gabon, à Madagascar et au Kenya.

 

 

S’agissant de la SAG, c’est une société de droit gabonais détenue par Meridiam et Arise IIP. Partenaire du Gabon dans le développement d’infrastructures critiques au développement de l’économie locale, Meridiam détient 25% des parts du Port Minéralier d’Owendo et développe conjointement avec le FGIS, le projet de la centrale hydroélectrique de Kinguélé Aval portant sur le financement, la conception, la construction et l’exploitation de la centrale.

 

 

 

Levi NGOMA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre Newsletter

équateur

GRATUIT
VOIR